UNE AFFAIRE DE NOTATION…..

Une courte parabole :

Vous recevez à dîner et vous devez choisir une bouteille de vin qui ne déçoive personne mais vous fasse également honneur.

Vous consultez spontanément « LE PARKER » (ou autres) pour forger votre avis.

 

Bien entendu, vous voulez qu’on apprécie votre entreprise comme on honore votre vin!

Vos relations d’affaire (actuelles et futures) vont d’abord se pencher sur votre notation.

La Banque de France attribue une note à votre entreprise, utilisée et complétée par vos relations bancaires, les organismes d’assurance-crédit, et aussi les plates formes de financement participatifs .

La notation BDF est vitale car elle détermine l’avenir de vos relations d’abord bancaires, mais aussi de vos relations commerciales (risque d’affaires) pour la passation de vos marchés (fournisseurs, clients).

Les banques peuvent ajouter leur propre notation à celle de la BDF selon la qualité de relations (dont l’intuitu personæ) et leurs propres règles prudentielles (Bâle III), leur système de notation devant être approuvé par leur organisme de tutelle.

Vos relations d’affaires se couvrent auprès de leur assurance-crédit, dont les règles de notations sont sévères.

Il faut donc consacrer une extrême vigilance à votre notation.

Non seulement, elle vous définit la relation que vous allez avoir avec vos partenaires mais aussi la valeur de votre entreprise.

 

 

1 réponse
  1. LEMOINE
    LEMOINE says:

    Comparaison inhabituelle mais originale voire alléchante !
    La notation financière en devient plus humaine !

Les commentaires sont fermés.